Claude Lelouch, oeil collé au Cameflex, pour Un homme et une femme

 

150,00

  • Date : 1965
  • Photographe : non mentionné, selon Les Films 13
  • Type : tirage argentique
  • Etat : bon. Faible virage sépia.
  • Dimensions : 12,5×17,5 cm

En stock

Description

D eux mythes cohabitent sur cette photographie : Claude Lelouch et le Cameflex. Le premier, le réalisateur, est encore dans sa jeunesse, physique et cinématographique. Le second, la caméra, est l’outil par lequel la Nouvelle vague a pu porter son autre regard cinématographique.

Claude Lelouch n’en est pas ici à ses premiers moments de tournage, mais il est en train de réaliser son premier grand succès. Et il ne sait pas encore que la réalité sera à la hauteur de ses espérances, voire bien au-delà. Tout du moins en a-t-il l’intime conviction.

Caméra Made in France

Le film Un homme et une femme, devenu mythe lui aussi, sera récompensé de la Palme d’Or 1966, au Festival de Cannes. Ses images de Deauville, sur la côte normande, son chababada chababada, et son couple amoureux incarné par Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant font partie de l’histoire du cinéma français. Et bien évidemment, ils sont aussi autant d’éléments qui définissent Claude Lelouch lui-même.

Pour le tournage du film, réalisé entre novembre 1965 et janvier 1966, le jeune réalisateur s’octroie l’aide d’un précieux allié : le Cameflex. Ce modèle de caméra portable, Made in France, a alors déjà la préférence de nombreux réalisateurs à l’époque.

Un homme et une caméra

Jean-Luc Godard l’utilise par exemple pour réalisé A bout de souffle en 1959. Et même, un peu avant lui, fin 1958, François Truffaut immortalisera la bouille juvénile de Jean-Pierre Léaud dans Les 400 coups. La maniabilité et la simplicité d’utilisation en extérieur du Cameflex feront de cette caméra reflex argentique un acteur technique important dans la production cinématographique, française et internationale.

Cette photographie a été diffusée pour la promotion du film Un homme et une femme. Plusieurs mentions figurent au dos du tirage. Les noms des principaux interprètes ont été précisés. En revanche, il manque celui du photographe que l’on aurait évidemment aimé voir figurer. Selon la société de production Les Films 13, contactée par Stéphan Julienne, fondateur de Photo Memory, « aucun photographe n’était mentionné en dehors du copyright Films 13 ».

Plus qu’une seule photo de plateau, on peut aussi regarder aujourd’hui ce portrait de Claude Lelouch et de son Cameflex comme le symbole du savoir-faire, de la signature, qui a permis de produire ce film légendaire. Et même si le réalisateur français a utilisé bien d’autres modèles de caméra par la suite, on pourrait résumer cette photo vintage par ce seul titre : un homme et une caméra.

Nota

Ce tirage vintage, diffusé par les Films 13, la société de production de Claude Lelouch, vous sera livré sous passe-partout. Dans un format de dimensions standards, pour un encadrement facile et rapide.

La vue 02 ci-dessus est une simulation d’encadrement destinée à vous faire une idée de la mise en valeur de la photographie sous cadre.

Réf. : 052013270057 Catégories : , Étiquettes : , ,