Orange mécanique : scène culte de la chaussure

 

200 

  • Date : 1971
  • Photographe : n. a.
  • Type : photogramme
  • Etat : bon. Légères traces de manipulation visibles surtout en lumière rasante.
  • Dimensions : 14,5×24 cm, hors marge

En stock

Description

D ans le film Orange mécanique de Stanley Kubrick, il n’y a pas une, mais plusieurs scènes cultes. Et cette scène de la chaussure fait certainement partie du top 5. Si tant est qu’il faille les classer par ordre de préférence, d’impertinence, de violence, ou de cadrage.

Sous la semelle, Alex, chef de gang sociopathe, en phase de lavage de cerveau pour une réinsertion dans la société. Le personnage, interprété par Malcolm McDowell, est le cobaye d’un programme de rééducation mentale et sociale.

Emprisonné, il vient un jour exposer ses progrès devant un public constitué de ministres, policiers, médecins et autres « notables ». Parmi les tests d’évaluation, et de soumission, cette séance de léchage de chaussure. Sous la semelle de John Clive et le regard satisfait de l’assemblée.

Cette photo retranscrit parfaitement l’atmosphère de la scène, et le cadrage choisi par Stanley Kubrick. Et pour cause ! Cette image, comme toutes celles diffusées pour la promotion du film Orange mécanique à sa sortie, est directement extraite de la pellicule originale. C’est ce que l’on appelle en langage technique, un photogramme.

Conversion en still noir et blanc

Un homme s’est occupé de sélectionner cette scène et toutes les autres : Mike Kaplan. Aujourd’hui producteur, il était à l’époque responsable de la promotion de The Clockwork Orange. En 2012, il se souvenait très bien de ce travail fastidieux confié par Stanley Kubrick.

Stanley voulait que je choisisse les photographies pour la promotion du film. Les images promotionnelles d’un film étaient toujours réalisées par la production ou des photographes officiels qui photographiaient ce qu’ils voyaient sur les plateaux. Stanley estimait, à juste titre, que ce type de photos ne reflétait pas correctement ce qui apparaissait à l’écran, et il a donc obtenu du studio de production, de façon totalement inédite, de prendre les photos directement à partir du film.

Ainsi, chaque jour, pendant 3 à 5 heures, je restais assis devant une Moviola [NDR : une visionneuse], regardant chaque scène, sous chaque angle. Tandis que l’assistant monteur, Gary Shepherd chargeait les prises, enlevait les vues que j’avais marquées à la craie et les plaçait dans des supports de film pour être mises ensuite définitivement de côté. Le travail était compliqué et chronophage. Les vues en couleurs extraites du film devaient par la suite être converties, selon les exigences de Stanley, en « stills » noir et banc, pour de futures publications dans la presse.

Ce témoignage est extrait de différents souvenirs liés au tournage du film de Stanley Kubrick. A sa lecture, on comprend bien que les vues sélectionnées étaient définitivement extraites du film. Constituant ainsi une pellicule photographique officielle à posteriori.

Cette vue sélectionnée par Mike Kaplan a été tirée sur un papier épais, dit papier cartoline. Un tirage de qualité pour une scène culte d’Orange mécanique.

Nota

Cette photographie vous sera livrée sous passe-partout, dans un format de dimensions standards, prête à être encadrée.

La vue 02 ci-dessus est une suggestion de présentation destinée à vous donner un aperçu de la mise en valeur du tirage sous cadre.

Réf. : 111616250105 Catégorie : Étiquettes : ,