Les balcons sans fenêtre, nouvelle objectivité surréaliste

 

150,00

  • Date : 1966
  • Photographe : non précisé, non déterminé
  • Type : tirage argentique sur papier cartoline
  • Etat : bon. Traces de manipulation apparentes en lumière rasante.
  • Dimensions : 25×20 cm

En stock

Description

A regarder ces balcons sans fenêtre, la réaction est bien légitime : c’est totalement surréaliste ! Autrement dit, du point de vue architectural et pratique, c’est insensé. Et du point de vue esthétique : c’est vraiment surréaliste, au sens artistique du terme.

On peut même parler de surréalisme dans le surréalisme. De toute évidence, cet immeuble, photographié dans les années 60, n’a pas été construit selon les fondements de l’Art et de l’expression surréaliste. Et pourtant, avec ses balcons sans fenêtre, il en fait partie, vu en tout cas sous cet angle aux allures de nouvelle objectivité.

Observer bien autre chose

Ici, pas de collage, pas de trucage, pas de superposition et autres artifices surréalistes. Cette photographie brute suffit à nous plonger dans un univers en rupture avec tout repère commun.

Des balcons sans fenêtre, c’est certainement aussi con qu’une valise sans poignée. Mais pour l’œil photographique, on peut y observer bien autre chose. Au-delà des murs de la pensée préfabriquée.

Nota

Cette photographie vous sera livrée sous passe-partout, dans un format de dimensions standards, pour un encadrement simple et rapide;

La vue 02 ci-dessus est une simulation d’encadrement vous permettant de vous faire une idée de la mise en valeur de l’image sous cadre.

UGS : 101618350110 Catégories : , Étiquettes : ,