Les artilleurs, par Margareth Bourke-White

 

900,00

  • Date : 1944, tirage postérieur c. 1980
  • Photographe : Margareth Bourke-White (1904-1971)
  • Type : tirage argentique sur papier cartoline
  • Etat : très bon
  • Dimensions : 19,5×19 cm pour l’image, 25×20 cm pour la feuille

En stock

Description

N on, ce n’est pas une scène de film, mais bien la réalité de la guerre photographiée avec beaucoup d’esthétisme par Margareth Bourke-White. Au coeur de l’action ! Pour un reportage réalisé pour le magazine LIFE et qui sera publié dans le numéro du 14 février 1944.

Margareth Bourke-White est ici avec les artilleurs de la 5ème Armée américaine, dans la région de Monte Cassino. La campagne d’Italie bat son plein. Dans la nuit du 14 au 15 janvier 1944, ils procèdent à des tirs nourris sur Monte Trocchio afin de préparer une percée des lignes allemandes pour les troupes d’infanterie alliée.

C’est dans le cadre de cette opération que la photographe baroudeuse réalise cette photo d’une composition et d’un éclairage saisissants. Où l’esthétisme côtoie le dramatique de l’Histoire.

Crédit Margareth Bourke-White au dos

L’attitude de chacun des soldats offre un découpage de l’action aussi parlant que si la scène avait été filmée. Voire même beaucoup plus intense, puisque le regard de l’observateur a le temps de passer, et de s’arrêter, de l’un à l’autre des protagonistes.

Voici ce que le magazine LIFE racontait en légende de cette photo publiée sur une pleine page :
« Un tir de Long Tom [nom donné à un canon de 155 mm utilisé par les forces alliées]. Alors qu’un homme, les yeux fermés, tire la corde du canon, les autres ont les doigts dans les oreilles et ouvrent la bouche pour minimiser l’effet de la secousse du canon de 155. Ils ont tous le dos tourné pour ne pas être aveuglé par l’éclair du tir. »

Le présent tirage est un tirage original diffusé par le magazine américain dans les années 80. Une belle épreuve réalisée sur papier épais, dit papier cartoline. Une déchirure dans le coin inférieur gauche du négatif se retrouve dans le bas de l’image. Au dos, figurent plusieurs indications, dont le crédit Margareth Bourke-White et l’année de réalisation de la photographie.

Margareth Bourke-White fera d’autres clichés de cette nuit de bombardement, dont quelques-uns seront aussi publiés dans LIFE. Première femme photographe à couvrir la Seconde guerre mondiale en zones de combat, elle a longtemps collaboré avec le magazine américain. L’une de ses photos a même fait la une du premier numéro de LIFE, daté du 23 novembre 1936.

Nota

Cette photographie de Margareth Bourke-White vous sera livrée sous passe-partout, dans un format de dimensions standards, prête à être encadrée.

La vue 02 ci-dessus est une suggestion de présentation destinée à vous donner un aperçu du résultat final après encadrement éventuel.

UGS : 070715160216 Catégorie : Étiquette :