Palais du musée d’Art moderne, à Paris : vue générale, par Draeger

150,00

  • Date : 1937
  • Photographe : Draeger Frères
  • Type : tirage argentique
  • Dimensions : 16×22 cm, hors marge
  • Etat : très bon. Traces d’un ancien montage au dos.

En stock

Description

L e Palais du musée d’Art Moderne, à Paris, est plus connu aujourd’hui sous le nom de Palais de Tokyo. Mais c’est bien sous ce nom que cet ensemble architectural était désigné lorsque cette photographie a été prise en 1937. Probablement à la fin des travaux, avant que tous les bâtiments de l’Exposition internationale n’ouvrent leurs portes, le 25 mai de cette même année.

Cette photographie offre une vue panoramique sur quelques-unes des statues qui longent le miroir d’eau. Au premier plan figure la nymphe allongée d’Auguste Guénot. Cette nymphe est l’une des quatre encore présentes aujourd’hui. Les autres statues ont été enlevées au fil des ans, déplacées, entreposées, voire vendues pour certaines.

De l’Art déco au Palais de Tokyo

Lors de sa réalisation, le palais du musée d’Art Moderne était bien évidemment l’objet de multiples commentaires dans la presse. La Revue de l’Art ancien et moderne par exemple ne manquait pas de citer tous les artistes impliqués dans le projet :

“Non loin de Janniot, Marcel Gaumont, Léon Baudry, Bizette-Lindet animent d’oeuvres, heureusement calculées pour l’effet décoratif, les hautes et sobres murailles de l’édifice nouveau, tandis que Léon Drivier, Louis Dejean, A. Guénot, Lejeune, Abbal, Chauvel, Popineau, Saupique, Vigoureux, Anna Quinquaud encadrent le miroir d’eau de leurs sereines figures de plein air, largement et sûrement modelées.”

L’endroit choisi par l’auteur de cette photographie permet aussi d’apprécier pleinement le style Art Déco du bâtiment. De part et d’autre de la partie supérieure du palais du musée d’Art Moderne, deux façades, ornées des bas-reliefs “Allégorie à la gloire des Arts” d’Alfred Janniot. Ces deux façades sont reliées entre elles par un péristyle et un escalier monumental, lui-même dominé par “La France”, statue en bronze d’Antoine Bourdelle.

Photographie Draeger Frères

L’autre intérêt de cette photographie réside dans son origine. Elle porte dans le coin inférieur droit le timbre sec de l’entreprise Draeger Frères. Le timbre humide Photo Draeger figure aussi au dos de l’épreuve.

Draeger ! Une signature renommée dans le milieu de la photographie industrielle et publicitaire. L’entreprise, réputée aussi pour sa maîtrise de l’impression, réalise à cette époque des prises de vue sur commande. Que ce soit pour des parfums, des vêtements, des voitures, ou des bâtiments comme ce palais du musée d’Art moderne.

Est-ce l’un des membres de la famille Draeger qui a pris cette photographie ? Rien ne permet de l’assurer. D’autant que l’entreprise a eu de multiples collaborateurs, dont le photographe François Kollar.

Quel que soit son auteur, cette photo est en tout cas l’œuvre d’un œil artistique et professionnel. La couronne de nuages intégrée dans la composition vient parfaire le panorama circulaire sur ce nouveau Palais du musée d’Art Moderne.

Réf. : 031514550104 Catégories : , Portfolios : ,