Bernard Blier, portrait pour le film Manèges

 

250,00

  • Date : 1949
  • Photographe : Sam Levin (1904-1992), attribuable à…
  • Type : tirage argentique sur papier cartoline
  • Etat : très bon. Usures sur les bords de l’épreuve.
  • Dimensions : 27,5×23 cm, hors marge

En stock

Description

C ‘est un Bernard Blier (1916-1989) au début de sa popularité qui vous est proposé ici. L’acteur français a pris la pose pour la promotion du film Manèges, réalisé en 1949 par Yves Allégret. Certes, le comédien a déjà une quarantaine de rôles à son actif, mais ce n’est rien au regard des quelque 185 personnages qu’il interprétera dans toute sa carrière.

Dans Manèges, Bernard Blier joue Robert. C’est un mari éperdument amoureux de sa femme Dora, campée par Simone Signoret. Mais il découvre que la relation ne fonctionne que dans un sens. Sa belle-mère vient à lui révéler que son épouse n’est avec lui que pour son argent. De quoi être énervé et vouloir éparpiller « façon puzzle », comme il le dira plus tard dans les Tontons flingueurs.

Ce portrait d’époque de Bernard Blier ne porte aucun crédit au dos. Seul un numéro, 255, est visible en rouge. Il a été apposé en timbre humide dans le coin supérieur droit de ce tirage argentique réalisé sur papier cartoline.

Le plus grand cocu du cinéma français

Malgré l’absence de crédit, cette photographie est attribuable à Sam Levin. En effet, c’est lui, habitué des plateaux de cinéma, qui est le photographe officiel du film d’Yves Allégret.

Ce portrait de Bernard Blier est composé selon les grands principes photographiques de l’époque. La posture est de 3/4 par rapport à l’objectif. La lumière rasante vient tout juste souligner le visage poupin du modèle. Ce visage qui inspirait bien souvent sympathie et rire avant même que Bernard Blier ne se montre bien en verve.

Pour les besoins de la promotion, Bernard Blier apparaît bien sûr dans le manteau et sous le chapeau de Robert. Robert, le cocu. Rôle dans lequel Blier excelle à l’époque. A tel point qu’il jouera ce type de personnage à plusieurs reprises.

Lors d’une interview accordée à la télévision, en 1958, l’acteur français dira même de lui qu’il a été « le plus grand cocu de l’histoire du cinéma français ». Du pur Bernard Blier !

Nota

Ce tirage argentique d’époque vous sera livré sous passe-partout, dans un format de dimensions standards, prêt à être encadré.

La vue 02 ci-dessous est une simulation de présentation. Elle est destinée à vous permettre de vous faire une idée de la mise en valeur de l’épreuve sous cadre.

UGS : 013011380153 Catégorie : Étiquettes : , , ,