Une certaine image du Swinging London, par John Cowan

 

500 

  • Date : 1965, circa
  • Photographe : John Cowan (1929-1979)
  • Type : tirage argentique d’époque
  • Etat : bon. Traces de contrecollage au dos
  • Dimensions : 24×29 cm

Disponible

Description

C ‘était la marque de fabrique de John Cowan : photographier les gens en mouvement. Ce sera même sa façon de voir et de montrer le Londres de la culture Pop et de la Mode des années 60.

Bien qu’ils soient à l’arrêt sur cette photo, ces trois jeunes hommes noirs s’apprêtent à sortir du cadre. Aussi vite qu’ils sont rentrés. Une impression que l’on tient de cette maîtrise parfaite du mouvement et de la fluidité de John Cowan.

On notera aussi l’opposition sous-jacente au second plan. Ce Bobby, ces Rolls et autres taxis londoniens immobiles, comme autant d’éléments immuables, constitutifs de la tradition britannique. En somme, l’ancienne société face à une jeunesse et une nouvelle culture en mouvement…

Un rôle clé pour Blow Up

John Cowan est moins connu qu’un David Bailey. Et pourtant ! C’est aussi lui qui inspirera, pour une large part, le personnage du photographe Thomas dans Blow Up. Le réalisateur Michelangelo Antonioni n’hésitera pas à reproduire gestes et postures du photographe en plein travail.

L’influence de John Cowan dans la réalisation du film va même au-delà de la seule pratique du métier de photographe de Mode et de sa personnalité. Son studio de Princes Place, à Londres, sera utilisé pour le tournage du film d’Antonioni.

Ce ne fut pas d’ailleurs le seul studio de sa carrière. Comme l’atteste le timbre humide au dos de cette épreuve vintage. John Cowan a eu aussi un temps son atelier dans le quartier londonien de Walham Green.

Une autre facette du Swinging London

Tout au long de son parcours de photographe de Mode, John Cowan nous a plus habitué à prendre des femmes pour modèle que des hommes. Son mannequin préféré était Jill Kennington, que l’on aperçoit d’ailleurs dans Blow Up.

Cette photographie de jeunes hommes noirs, sapés comme des milords, est donc une pièce exceptionnelle à plus d’un titre. Pour sa composition. Pour le mouvement qui s’en dégage. Et pour les personnages au cœur de l’action. John Cowan a su saisir une autre facette du Swinging London traditionnellement incarné dans l’imagerie populaire et historique par des mannequins et des musiciens blancs.

Nota

Cette photographie vous sera livrée sous passe-partout, dans un format de dimensions standards, adaptées à un encadrement facile et rapide.

La vue 02 ci-dessus est une suggestion de présentation destinée à vous donner un aperçu de la mise en valeur de la photo sous cadre.

Réf. : 060710450205 Catégories : , Étiquettes : , ,