CYSP 1 de Nicolas Schöffer, par Daniel Frasnay

  • Date : 1956
  • Photographe : Daniel Frasnay (1928-…)
  • Type : tirage argentique noir et blanc
  • Etat : bon.
  • Dimensions : 19,4 x 18 cm (7 5/8 x 7 in.), hors marge inférieure
  • N.B. : le tirage proposé n’étant plus disponible, le visuel de remplacement est affiché seulement à des fins techniques, sans rapport avec la photographie décrite, et sans valeur contractuelle.

Description

[dropcapœ[/dropcap]uvre du sculpteur et plasticien Nicolas Schoffer, CYSP 1 marquera les esprits dans l’histoire de l’art contemporain comme étant réellement la première sculpture spatiodynamique. Ce que l’on appellerait plutôt aujourd’hui une œuvre interactive se nourrit des jeux de lumières et de bruits environnants pour animer, bouger ses panneaux de couleurs et émettre des sons. Les fondements de l’Art cybernétique ou Art interactif.

Nicolas Schöffer expliquait lui-même à propos du spatiodynamisme : « Ce mouvement, que j’ai créé en 1948, a pour but la libération totale de la sculpture ».

Présenté en mai 1956, CYSP 1 a eu les honneurs de Maurice Béjart qui a intégré ce robot-danseur dans un spectacle de ballets, sur une musique de Pierre Henry. La danseuse étoile Claude Bessy s’y est essayée également.

En photographiant CYSP en mai 1956, Daniel Frasnay a su associer quelques-uns des éléments essentiels de la CYSP 1 : la géométrie, le mouvement, l’ombre et la lumière. Pour le son, à chacun d’y associer sa propre musique, ses propres bruits.

Cette photographie est répertoriée dans l’ouvrage consacré à Nicolas Schöffer, paru aux Editions du Griffon, en 1963. Par ailleurs, Photo Memory a eu le plaisir de prêter ce tirage au Centre Georges Pompidou pour l’exposition “Danser sa vie“, organisée à Paris, du 23 novembre 2011 au 2 avril 2012.

Plusieurs annotations de travail figurent au dos de l’épreuve, ainsi que le tampon humide de Daniel Frasnay.

Réf. : 031214280900 Catégorie : Portfolios : , ,