Yasunari Kawabata, portrait du Prix Nobel de Littérature 1968

 
Vendu !
 

300 

  • Date : 1968
  • Photographe : n. c.
  • Type : tirage argentique original
  • Etat : très bon
  • Dimensions : 24×18 cm

Vendu !

Description

Y asunari Kawabata passait pour être un homme simple, authentique, attaché à l’art de vivre à la japonaise. Cette photographie en est l’illustration parfaite. Même si le Prix Nobel de Littérature 1968 est unanimement reconnu également comme étant l’un des maîtres de la littérature japonaise moderne.

Yasunari Kawabata, ou Kawabata Yasunari selon la convention nippone, est photographié ici en kimono, les pieds glissés dans des getas. Il est assis sur le engawa, la véranda, de sa maison traditionnelle.

C’est dans cette maison, à Kamakura, qu’il écrira ses œuvres d’après-guerre. Parmi elles, Pays de Neige, Nuées d’oiseaux blancs et Kyoto. Elles lui vaudront d’obtenir en 1968 le prestigieux Prix Nobel de Littérature. C’est aussi cette maison qui sera sa dernière demeure, jusqu’en 1972, année de son suicide.

Style dépouillé

Le présent tirage argentique a d’ailleurs été diffusé à cette occasion. La photographie, prise en 1968, a été utilisée pour illustrer la disparition soudaine de l’écrivain tourmenté. Le timbre humide au dos de l’épreuve le laisse deviner. Une légende tapuscrite contrecollée précise quant à elle le contexte de la prise de vue.

Quelles que soient les circonstances, ce rare portrait vous offre une fidèle retranscription de Yasunari Kawabata. Adepte, dans la vie comme sur ses feuilles d’écriture, d’un style dépouillé poussé à l’extrême.

Nota

Cette photographie vous sera livrée sous passe-partout, dans un format de dimensions standards, prête à être encadrée.

La vue 02 ci-dessus est une suggestion de présentation qui permet de se faire une idée de la mise en valeur du tirage sous cadre.

UGS : 013016340104 Catégories : , Étiquettes : , ,